Africa Dialogues : Des jeunes partagent leur vision de l’Afrique qu’ils veulent

 

Venus participer à la journée mondiale de l’enfance qui se tient à Accra, 10 jeunes de huit pays africains vont profiter de la tribune  intitulée Africa Dialogues pour donner leur vision de l’Afrique  dans laquelle ils veulent vivre.

Ces jeunes, garçons et filles âgés seulement entre 12 et 19 ans venus du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, de Gambie, du Ghana, de Guinée, du Nigéria, de Sierra Leone et du Togo ont décidé de prendre la parole en marge de la journée mondiale de l’enfance pour donner leur position par rapport à la situation du continent. Intitulée Africa Dialogues, cette manifestation intervient à la suite de réflexions qu’ils ont longuement mené avec beaucoup de courage et d’abnégation. Ces jeunes comptent partager les résultats de leurs travaux  et donner  leur vision de ce qu’ils veulent pour l’avenir de l’Afrique durant la célébration.

Le continent africain connait encore de graves difficultés liées aux guerres, à la famine à certaines catastrophes naturelles et le plus souvent  ce sont les enfants qui en pâtissent le plus dans ces situations. C’est ce qui accentue le niveau de précarité dans le quel  se trouvent  les enfants et la jeunesse africaine. « Les problèmes auxquels l’Afrique est confrontée touchent d’abord les enfants, donc ils ressentent davantage l’impact des problèmes que les adultes », a déclaré Andrew Adansi-Bonnah, 17 ans, originaire du Ghana, qui parlera de la faim et de la malnutrition en Afrique qui prend part à cette rencontre.

C’est conscient de cette situation qui n’a que trop durer de subir les atrocités de la vie, dues en grande partie à l’absence de responsabilités et de prise en compte des adultes de cette frange vulnérable de la population. Africa Dialogues pour palier à ces difficultés essaie de créer les conditions nécessaires pour  permettre aux jeunes de se faire entendre à travers  cette Journée mondiale de l’enfance sa plateforme « Donner aux enfants une plateforme pour parler des problèmes qui les touchent peut aider à réduire leurs souffrances. Je pense que cet événement va stimuler le niveau de motivation et les aspirations des enfants» ajoute M Andrew Adansi-Bonnah.

Pour rappel, cet événement est une collaboration entre la People Initiative Foundation et l’UNICEF pour marquer la Journée mondiale de l’enfance, l’anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant. Ce jour-là, une série d’événements mondiaux verra les enfants et les jeunes du monde entier « prendre le contrôle » de rôles clés dans les médias, la politique, les affaires, le sport et le divertissement, pour sauver leurs vies, se battre pour leurs droits.