10 janvier 2017 Juliette

District sanitaire de Louga : lancement des activités du projet « Show »

Le préfet Alyoune Badara Diop a procédé, le 21 décembre, au lancement du projet « Show » qui vise à réduire sensiblement la mortalité maternelle et infanto-juvénile dans le district sanitaire de Louga.

Malgré les progrès enregistrés, la mortalité maternelle et infanto-juvénile reste préoccupante dans le district sanitaire de Louga. Beaucoup de femmes y meurent à la suite d’une grossesse ou d’un accouchement. L’arrivée du projet Show (Strengthning health of outcomes for women and children) est donc une bonne nouvelle pour les populations du Ndiambour. Financé par « Affaires mondiales Canada » à hauteur de 4 milliards de FCfa, ce projet se fixe comme objectif de réduire sensiblement la mortalité maternelle et infantile, spécifiquement chez les adolescentes-mères et leurs enfants.

« C’est un projet d’une importance capitale. Nous devons tous nous engager pour sa mise en œuvre », s’est exprimé Alyoune Badara Diop, le préfet de Louga, à l’occasion de son lancement. Le corps médical, les autorités religieuses et coutumières, les élus, les associations de jeunes ainsi que les groupements de femmes étaient massivement représentés.

Dans la région, seuls les districts sanitaires de Louga et de Kébémer sont concernés. Mais, le projet touche, en réalité, d’autres régions, à savoir Kédougou, Tambacounda, Ziguinchor, Sédhiou, Kaolack et Dakar. Sur le terrain, il se concrétisera par des activités de sensibilisation, de communication et de plaidoyer, et l’organisation des communautés afin de mieux prendre en compte leurs propres problèmes de santé. « Il n’y a pas de pérennisation sans appropriation. Voilà pourquoi il faut l’implication de tout le monde pour la réussite du projet », a indiqué Aliou Faye, responsable régional de l’Ong Plan. Il a assuré que les districts concernés seront dotés de moyens techniques leur permettant d’offrir des services de qualité aux adolescentes, aux nouveau-nés et aux enfants vivant dans la pauvreté. L’occasion a été saisie pour rendre hommage aux sages-femmes de la région. « Vous rendez un immense service à la nation », a déclaré le préfet, s’adressant à elles et leur demandant d’être davantage « disponibles et accueillantes ». Alyoune Badara Diop a aussi invité les hommes à soutenir leurs conjointes dans le cadre de la santé maternelle et infanto-juvénile. Cela permettra, a-t-il dit, de booster les indicateurs et d’aider le Sénégal à atteindre les Objectifs de développement durable.

Abdoulaye DIALLO