22 mars 2017 Juliette

LA FAMINE FRAPPE À NOUVEAU LA CORNE DE L’AFRIQUE

Tâches ménagères

La vie de millions d’enfants menacée par la famine La Famine qui sévit actuellement en Afrique subsaharienne menace des millions de personnes.

Au Sud-Soudan, l’état de famine a été déclaré il y a trois semaines, cela ne s’était pas produit depuis 2011. Cette crise est le fruit de l’instabilité politique et des conflits dans certaines parties de la région. La sécheresse  détruit les moyens de subsistance, provoque des pénuries d’eau, accentue la gravité des maladies et déclenche des mouvements massifs de population. Les familles les plus démunies luttent pour survivre. Deux autres pays où nous sommes présents depuis 1990 sont aussi fortement menacés : l’Ethiopie et le Kenya. Malgré l’aide d’urgence apportée en 2015 et 2016, les équipes sur place ne parviennent pas plus à répondre aux besoins.

Pour déclarer, l’état de famine, un certain nombre de données statistiques liées à la mortalité, à la malnutrition et à la faim sont déterminés.
Dès lors, une situation de famine est annoncée lorsque :

– au moins 20% des ménages d’une région sont confrontés à des pénuries alimentaires extrêmes;
– le taux de malnutrition aiguë dépasse 30% ;
– le taux de mortalité est supérieur à 2 personnes par jour pour 10 000 personnes.

« L’aide d’urgence est essentielle pour faire face à la sécheresse dans la Corne de l’Afrique, déclare Meg Gardinier, secrétaire général de ChildFund Alliance.
Outre l’aide alimentaire et l’accès à l’eau, nous ne devons pas négliger la nécessité de protéger les enfants, souvent négligée dans ces situations. »

En effet, selon l’UNICEF, les risques de violences sexuelles et d’exploitation des enfants augmentent lors de la séparation avec les familles.

« Les enfants sont particulièrement vulnérables dans des situations comme celles-ci, déclare Josh Chaffin, conseiller principal sur la protection des enfants dans des situations d’urgence auprès de ChildFund Alliance. Quand il y a des déplacements massifs, les risques de violences à l’égard des enfants comme le mariage précoce des enfants, les abus sexuels, l’exploitation augmentent. D’autre part, un grand nombre d’enfants abandonnent l’école ce qui augmente la traite des enfants. »

Lire la suite