14 juin 2017 Juliette

G20/Afrique: Comment stimuler les investissements

L’économiste.com

Berlin a fait du partenariat avec le continent africain une priorité de sa présidence du G20 en 2017.

Une conférence sous le thème «partenariat G20/Afrique, investir dans un avenir en commun» sera organisée les 12 et 13 juin à Berlin avec la participation du Maroc (Mohammed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances et Miriem Bensalah-Chaqroun, la présidente de la CGEM font partie de la délégation officielle). C’est du développement économique que devront discuter les participants à cette rencontre.

Le projet «Compact with Africa» (cf. notre édition N°4985 du 21/03/2017) doit être approfondi lors de la conférence africaine du G20 à Berlin, quelques semaines avant le sommet des chefs d’Etat à Hambourg en juillet. Réunis les 17 et 18 mars à Baden-Baden en Allemagne pour le G20 Finances, les ministres et banquiers centraux s’étaient fixés comme priorité de stimuler les investissements en Afrique.

A cet effet, la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont élaboré une liste de mesures et instruments. Il sera proposé aux pays africains une «plateforme visible» leur permettant de convaincre les opérateurs privés de l’amélioration des conditions et des possibilités d’investissement dans leurs pays. Cinq pays (la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie) ont déjà fait part de leur intérêt à prendre part au projet «Compact with Africa».

Le Maroc souhaite coopérer avec les pays partenaires intéressés et les organisations financières internationales pour mettre en place un pacte d’investissement. Pour permettre d’accroître les investissements, la Banque mondiale vient d’annoncer un financement de près de 57 milliards de dollars en faveur des pays d’Afrique subsaharienne, au cours des trois prochaines années. Il soutiendra notamment des projets dédiés à la santé, l’éducation, le développement des infrastructures, l’adduction