24 mars 2016 nexizeteam

La France vole au secours de la santé maternelle et infantile au Togo

La France vole au secours de la santé maternelle et infantile dans les régions Maritime et des Plateaux au Togo à travers le projet « Muskoka » avec une subvention non remboursable de 8 millions d’euros, soit 5,24 milliards de francs CFA.

 

Une cérémonie solennelle de signature des documents de cette subvention a réuni ce mercredi à Lomé le ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement, Adji Otèth Ayassor, l’ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier, et le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Benoit Lebeurre.

Ce Projet d’amélioration de la santé maternelle et infantile sera mis en œuvre dans les régions Maritime et des Plateaux, qui abritent près de la moitié de la population du pays et présentent d’importants besoins en matière d’accessibilité et de disponibilité des services de santé. La mise en œuvre va s’appuyer sur l’ONG Handicap International dans la région Maritime et Plan International Togo dans la région des Plateaux.

Deux principales orientations ont été définies. Il s’agit des mises à niveau des soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU) dans les formations sanitaires prioritaires identifiés par le ministère de la Santé et de la protection sociale. Une phase de diagnostic permettra, au démarrage du projet, d’affiner l’évaluation des besoins d’investissements en matière de réhabilitation, d’équipements et de formation des prestataires, et de dresser la situation de référence pour chacune des formations sanitaires bénéficiaires.

Le second volet concerne les appuis techniques en matière de gestion et de recouvrement des coûts : le programme renforcera les capacités des prestataires en matière de pilotage et de gestion de leur établissement, afin d’en améliorer la pérennité.