5 janvier 2016 nexizeteam

Le Fonds Français Muskoka sensibilise avec la série TV « C’est la Vie ! « 

Le Fonds Français Muskoka sensibilise sur la santé maternelle et infantile avec la série TV »C’est la Vie ! « 

Créé suite au sommet du G8, à Musoka, au Canada, en 2010, le Fonds français Musoka (Ffm) est un engagement de la France en faveur de la santé des femmes et des enfants, et de la promotion des droits sexuels et reproductifs.

Au début de l’année 2016, à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), agence coordinatrice du projet du Fonds Français Muskoka (FFM) en Côte d’Ivoire, une nouvelle série Télévisée,  « C’est la Vie ! » , visant à promouvoir la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile,en prenant en compte la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes, sera diffusée sur plus de 40 chaînes africaines partenaires de l’agence française de coopération médias (Cf). Mais depuis le mois de septembre dernier, le film est présenté chaque mercredi à 18h30 sur A+, sur TV Monde Afrique.

L’information relative à la diffusion du film documentaire a été donnée, le 23 décembre,  à Abidjan-Cocody (Salle hibiscus de l’Oms). Produit sur le modèle des télénovelas, « C’est la vie » met en scène des femmes et des sages-femmes, principales héroïnes de ce feuilleton. Créé par Marguerite Abouet, l’auteur d’Aya de Yopougon, à l’initiative du Réseau africain d’éducation pour la santé (Raes), il vise à susciter des débats et questions sur la santé maternelle et infantile.

L’équipe de production a fait appel à des artistes francophones de renommée pour mettre le divertissement au service de l’information et de la sensibilisation. Cette production a été financée grâce au Fonds Français Muskoka (Ffm), dont la Côte d’Ivoire bénéficie depuis 2012 et du Fonds suédois H4+ depuis 2013. Ces fonds visent l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile en prenant en compte la santé sexuelle et reproductive des adolescents/jeunes.

Ces financements s’inscrivent dans le cadre d’une collaboration multilatérale à travers 5 agences du système des Nations unies (Oms, Unfpa, Unicef, Onu-femmes, Onusida). L’Oms est l’agence coordinatrice de l’initiative du Fonds français Musoka en Côte d’Ivoire. Les quatre autres agences des Nations unies s’impliquent auprès des auteurs dans les ateliers d’écriture de la série et en particulier sur l’identification et la construction des messages à diffuser sur des thématiques telles que la santé maternelle et néonatale, la santé infantile, la planification familiale, la santé sexuelle des jeunes, les violences basées sur le genre…

Créé suite au sommet du G8, à Musoka, au Canada, en 2010, le Fonds français Musoka (Ffm) est un engagement de la France en faveur de la santé des femmes et des enfants, et de la promotion des droits sexuels et reproductifs. Il a pour but d’accélérer la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile et d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) 4 et 5.

La France a investi 500 millions d’euros sur cinq ans, dont 95 millions servant à soutenir le travail conjoint de quatre agences des Nations unies. Autour d’un plan commun d’analyse et d’interventions, l’organisation mondiale de la santé (Oms), l’Unicef, le Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) et l’Onu-femmes collaborent pour renforcer les systèmes de santé dans 10 pays francophones d’Afrique de l’ouest  et du centre, dans le cadre du mécanisme d’harmonisation pour la santé en Afrique.