17 février 2016 nexizeteam

Lutte contre le mariage précoce au Mali

Mariage précoce au Mali : Mylmo aux côtés de la DRPFEF de Kayes

Le stade Abdoulaye Macoro Sissoko de Kayes a servi de cadre pour le lancement de cette campagne de lutte contre le mariage précoce des filles. Organisé par la Direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, DRPFEF de Kayes dirigée par Mme Bagayogo Mariam Coulibaly, avec l’appui technique et financier de l’Unicef Kayes, représenté par Eli Bandiougou Samaké, la cérémonie de lancement des activités de cette campagne a été animée par l’artiste rappeur Mylmo le dimanche 14 février 2016 en présence du représentant du gouverneur, le Conseiller administratif et le Directeur régional de la jeunesse et des sports.

La cérémonie a démarré par les mots du représentant de l’Unicef à Kayes, de la directrice de la PFEF et du représentant du gouverneur. Tous ont salué l’initiative tout dénonçant la pratique du mariage précoce qui constitue au développement et à l’épanouissement de la fille. Les conséquences qui sont entre autres les problèmes de santé, la déscolarisation de la fille étaient au cœur des interventions.

Mme Mariam Coulibaly dira que 73 % des filles en Afrique Subsaharienne sont mariées avant l’âge de 18 ans et 30 % avant 15 ans. Le taux de mariage précoce dans la région de Kayes est de 73 % contre 60 % au plan national. Ce qui fait de Kayes la première région au plus fort taux de mariage précoce. Elle a invité les autorités politiques et administratives à une meilleure prise en charge des filles victimes des violences.

Le représentant de l’Unicef a, au nom de sa structure, dit non au mariage des enfants. Le Conseiller administratif du gouverneur en citant un rapport du Fond d’appui des nations unis pour la population dira aussi que le mariage précoce, pratique socioculturelle ancrée dans nos mœurs est un réel problème de santé publique en raison de son ampleur et ses  conséquences sur la santé et l’éducation des filles.

L’artiste rappeur Mylmo a ajouté son message à ceux des intervenants pour fustiger la pratique. Il invitera le publique majoritairement jeune à répéter avec lui ‘’Non au mariage précoce’’. Mais avant la musique de Mylmo, un sketch de sensibilisation a été présenté par le groupe Nyènajè. Mylmo choisira trois de ces morceaux fétiches et un sur le thème du jour pour faire bouger la jeunesse de la cité des rails venue assez nombreux.

Lire la suite