3 janvier 2017 Juliette

Mali : Forum national des jeunes sur la santé de la reproduction

Une dizaine de recommandations proposées par les jeunes

Des centaines de jeunes, venus de toutes les régions ont analysé les forces et faiblesses liées à la thématique jeune et adolescence ; avant de faire 13 recommandations au gouvernement du Mali, aux Partenaires  techniques et financiers, aux leaders communautaires et religieux, aux Jeunes.

La Coalition des Organisations de la Société civile pour le repositionnement de la Planification Familiale (COSC/PF) en partenariat avec  Amplify Change, a organisé du 19 au 20 décembre dernier à la Maison des aînés, la 2ème édition du forum national des jeunes sur les droits sexuels en santé de la reproduction. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koita.

Ce forum entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement de capacités des jeunes en santé sexuelle et reproductive au Mali. Il a été un espace d’échange, de dialogue et de partage entre les jeunes et adolescents.

Durant deux jours, 200 adolescents et jeunes responsables de groupements et réseaux de jeunesse, venus des 10 régions et du district de Bamako, ont analysé les forces et faiblesses de la loi n° 02-044/ du 24 juin 2002. Cette loi, faut – il le rappeler est relative à la santé de la reproduction, par rapport aux besoins spécifiques des adolescents et des jeunes en matière.

Les recommandations issues de cette activité se présentent ainsi. La réalisation du plaidoyer auprès du Gouvernement et ses partenaires pour le renforcement des structures d’offres de services de SSR/PF adaptés aux jeunes ; poursuivre et renforcer les actions de plaidoyer sur la PF auprès des leaders communautaires et autres partenaires intervenant à différents niveaux ; poursuivre l’appui technique et le soutien financier aux actions de promotion de la Santé Sexuelle et Reproductive des jeunes ; mettre l’accent sur la dimension socioculturelle et religieuse de la PF dans les actions de sensibilisation à travers la CCSC, les médias et réseaux sociaux…

Les jeunes ont aussi recommandé de renforcer les actions de sensibilisation pour les orienter vers les centres d’offre de services de PF ; faire une restitution au niveau des équipes des différentes structures ayant participé pour partager les résultats des travaux et les résolutions du forum ; renforcer les structures de prise en charge des problèmes de SSR/PF pour les jeunes par la création et le renforcement du plateau technique des Centres de Promotion des Jeunes dans tous les Grands Centres Urbains ; mettre en place les organes du Réseau des Jeunes Ambassadeurs pour la Promotion de la Santé de la Reproduction et la Planification Familiale (RJA-SR/PF) au niveau des toutes les régions du Mali ; diffuser la Loi N°02-044/ du 24 juin 2002 relative à la Santé Sexuelle et Reproductive et les textes d’application aux niveaux des professionnels de la justice, la police, des ONG partenaires et des services de santé et veiller sur son application .

En plus, ils ont demandé de poursuivre les actions entreprises pour l’insertion de l’éducation sexuelle dans le curricula de l’éducation scolaire ; instituer une Direction Nationale de la Santé de la Reproduction ; réaliser une revue à mi-parcours de l’exécution des recommandations des présentes assises du Forum National des Jeunes pour la SR/PF et partager avec les participants régionaux ; réaliser une évaluation de l’état d’exécution des recommandations des présentes assises du Forum National des Jeunes pour la SR/PF et présenter les résultats lors de la prochaine  édition de 2017.

Il est également prévu de la mise en place d’une équipe pour le suivi des recommandations.

Wassolo

Source : Le Débat