7 septembre 2017 Juliette

Paludisme : un nouveau médicament testé en Afrique

Femme Actuelle

Une étude a été récemment lancée par Novartis et Medicines for Malaria Venture (MMV) en Afrique pour tester l’efficacité de KAF156, un candidat-médicament anti-paludéen. Ce traitement nouvelle génération aurait le potentiel de traiter les souches pharmaco-résistantes du parasite du paludisme.

Le nouveau médicament, KAF156, est testé depuis début août chez des adultes souffrant de paludisme et les essais doivent être étendus aux adolescents et aux enfants dans neuf pays d’Afrique et d’Asie.

Le KAF156 pourrait éliminer le paludisme dans sa globalité

L’étude testera l’efficacité de KAF156 en combinaison avec une nouvelle formulation améliorée de l’antipaludéen luméfantrine. Beaucoup d’espoir repose sur le KAF156. C’est le premier antipaludéen issu de la nouvelle classe thérapeutique des imidazolepipérazines à atteindre le développement clinique à un stade aussi élevé. Il aurait le potentiel d’éliminer l’infection dans sa globalité, incluant même les souches résistantes.

Aussi, il bloquerait la transmission du parasite responsable du paludisme. En effet, les résultats de la première phase de l’étude ont montré que la molécule, très puissante, agit rapidement sur les différentes étapes du cycle de vie du parasite, éliminant rapidement différents types de parasites incriminés dans la maladie.

Trouver de nouveaux médicaments pour éradiquer le paludisme

« Avec pratiquement la moitié de la population mondiale à risque, le paludisme continue d’être un défi de santé publique majeur, a souligné Vas Narasimhan, Chef du développement des médicaments et médecin chef chez Novartis, lors de la cérémonie de lancement de l’étude à Bâle (Suisse). Le développement de nouveaux médicaments antipaludéens est essentiel pour parvenir à éliminer le paludisme. L’innovation scientifique continue d’être notre meilleur atout contre la maladie ».

Voir l’article