Un forum sur la revitalisation des soins de santé primaires

14 novembre 2019
Posted in Afrique, Santé
14 novembre 2019 Juliette

Jeune Afrique

 

Le forum régional sur la santé communautaire dans le cadre des soins de santé primaire a démarré à Cotonou, le mardi 12 novembre 2019 et prendra fin le vendredi 15 novembre 2019. Entre autres activités au programme, il y a la session ministérielle qui a eu lieu le mercredi 13 novembre 2019.

Les ministres en charge de la santé du Bénin, professeur Benjamin Hounkpatin, son homologue du Libéria, docteur WilWilhelmena Jallah, et les représentants de ceux de plusieurs autres Etats ont planché sur la thématique du ‘’renforcement des systèmes de santé communautaires pour obtenir des résultats clés pour les enfants dans le contexte de la revitalisation des soins de santé primaires’’, mercredi dernier à l’hôtel Azalai.

Pour le directeur régional adjoint Afrique de l’ouest et du centre de l’Unicef, Gilles Fagninou, l’opportunité de cette session ministérielle trouve sa justification dans les statistiques disponibles. « L’Afrique de l’ouest et du centre représentent 11% des enfants du monde mais affichent 31 % des décès des enfants de moins de 5 ans…

L’Afrique de l’ouest et du centre hébergent 8% des mères du monde, mais plus de 40% des décès de mères pour cause de maternité se passent sur des terres… Nous parlons de près de 5 000 enfants de moins de 5 ans qui meurent chaque jour dans notre seule région dont 33 % au cours des 28 premiers jours de vie. C’est plus de 208 enfants qui meurent toutes les heures.

En 2018, 1 enfant sur 13 est décédé avant son cinquième anniversaire en Afrique sub-saharienne ; c’est 16 fois supérieur au ratio moyen de 1 sur 199 dans les pays à revenu élevé », a-t-il renseigné. Ensuite, Gilles Fagninou donne quelques pistes de solution. « L’accès aux soins de santé primaires axés sur la communauté constitue de nos jours un enjeu majeur de développement et occupe une place de choix… Les services à base communautaire permettraient d’éviter 1,5 million de décès d’enfants de 1 à 59 mois chaque année…

Nous devons renforcer la gouvernance, particulièrement la gouvernance locale, pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et de toutes nos populations dans notre région », a-t-il confié. Le ministre de la Santé du Bénin, Benjamin Hounkpatin, a rappelé les réformes à opérer dans le secteur sanitaire.

Il s’agit de l’élaboration d’un nouveau document de politique ; la suppression des cloisonnements entre intervenants en vue d’une synergie d’actions ; le renforcement de l’implication des collectivités décentralisées ; la mise en place d’un fonds santé communautaire pour les transferts vers les collectivités ; la mise en place de l’Agence nationale des soins de santé primaires…

voir l’article

Content | Menu | Access panel