Cotonou, Bénin.

« Plus tard je serai une grande journaliste. Je veux me concentrer sur la santé sexuelle des jeunes, ça m’a toujours intéressée de sensibiliser les jeunes »

 

Portrait de Sounnoukinny Marcelline, 23 ans, chez elle. Marcelline est étudiante en journaliste.

« Avec mon copain on s’appelle et on s’écrit par Facebook ou Whatsapp. Comme on a fait le mariage coutumier et que nos parents se connaissent, on peut se rencontrer librement ici ou dans sa famille. Si on n’avait pas fait ce mariage coutumier on devrait se voir en cachette.

Bientôt je compte faire des enfants. Je me limiterai à trois afin de bien m’occuper de ces trois-là, bien investir dans leur éducation et leur avenir. Il ne sert à rien de faire beaucoup d’enfants et ne pas bien s’en occuper.

Plus tard je serai une grande journaliste. Je veux me concentrer sur la santé sexuelle des jeunes, ça m’a toujours intéressé de sensibiliser les jeunes, participer à un changement de comportement dans ma communauté.

Au Bénin les ados de 10 à 24 ans représentent 33% de la population. Ils sont vulnérables et exposés parfois par manque d’information, surtout les jeunes filles arrêtant l’école à cause de grossesses précoces. La pauvreté est aussi un facteur parce que les filles qui n’ont pas d’argent préfèrent se donner à un homme pour en avoir. »

 

Par Vincent Tremeau

Content | Menu | Access panel