Deux jeunes veulent sauver les 1800 femmes qui meurent chaque année en accouchant au Sénégal

11 mai 2017
Posted in Afrique, Santé
11 mai 2017 admin

Mamadou Sall et Amath Sow testent actuellement leur solution à Thiès, à 70 km à l’Est de Dakar. Ils sont persuadés que leur application peut participer à réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans leur pays

« Karangué » (qui signifie « sécurité » en Wolof) est une application de rappel de dates de vaccination pour bébés et enfants à bas âge. Elle aide également les mères à gérer leur calendrier de visites pré et post-natales. L’idée peut paraître banale. Elle contribue pourtant à résoudre l’une des plus grandes causes de mortalité maternelle et infantile au Sénégal. Chaque année, près de 2 000 femmes meurent en donnant la vie (soit une moyenne de 5 femmes par jour). L’une des principales causes de décès : le non-respect des rendez-vous médicaux. Souvent par oubli, négligence ou analphabétisme.

C’est dans cet environnement que grandiront les deux jeunes sénégalais, obsédés par l’idée de trouver un jour une solution au problème.

« Nous avons créé un système d’alerte automatique par sms ou par messages vocaux qui rappelle aux mamans leurs rendez-vous de vaccination et leurs visites médicales », explique Mamadou Sall, cofondateur de Karangué.

Voir l’article

Content | Menu | Access panel