27 novembre 2015 nexizeteam

Bientôt 310 millions d’Africaines mariées avant 18 ans ?

Par Le Monde Afrique

Bientôt 310 millions d’Africaines mariées avant 18 ans ?

Brigitte a été mariée à l’âge de 13 ans, en République démocratique du Congo. Son mari Justin était à peine plus âgé : il avait 15 ans. « Je suis tombée enceinte la même année, et j’ai dû arrêter l’école », raconte-t-elle, amère. Aujourd’hui, elle a 17 ans et est mère de deux enfants. Son mari, parti travailler dans une mine de Shabunda dans le Sud-Kivu, n’est jamais revenu.

Fatimetou, Mauritanienne, avait 13 ans aussi. Mariée à « un vieillard » – le scénario le plus répandu – dont sa mère la force à partager la couche, elle enchaîne les fugues. Sa famille la renvoie chez son mari. Elle dort dans la rue, s’accroche à ses études malgré tout. Et attend aujourd’hui qu’un juge prononce le divorce. Fatimetou fait partie des 35 % de filles mariées avant l’âge de 18 ans et des 15 % mariées avant 15 ans en Mauritanie, où cette pratique est pourtant interdite.

En Afrique, 125 millions de filles sont aujourd’hui mariées alors qu’elles sont encore enfants ou adolescentes. Ce n’est pas faute d’efforts, puisque le taux de filles mariées à moins de 18 ans a diminué partout dans le monde depuis 1990. Mais c’est en Afrique (surtout subsaharienne) qu’il baisse le plus lentement.

Un sommet tardif sur le mariage précoce

Ce faible taux de réduction (de 44 % à 34 % depuis 1990), combiné à la croissance démographique exponentielle de l’Afrique, fait que le nombre de filles mariées enfants est susceptible d’augmenter considérablement d’ici 2050, surpassant même l’Asie du Sud, aujourd’hui région la plus touchée.
Lire l’article