En Afrique l’accès aux méthodes contraceptives reste encore difficile

23 septembre 2015 admin

Dans le monde, plus de 60 % des couples en âge de procréer ont recours à la contraception

Dans le monde, environ 63% des femmes de 15 à 49 ans, mariées ou vivant maritalement, utilisent un moyen de contraception en 2011, contre 55% en 1990.
Le recours à la contraception varie beaucoup selon les pays : de 4 % au Sud-Soudan à 88 % en Norvège. L’Afrique est le continent où la contraception est la moins répandue, elle concerne moins d’une femme d’âge fécond sur trois. En Afrique subsaharienne (au sud du Sahara), notamment, l’accès aux méthodes contraceptives reste difficile.
Une partie des couples n’ont pas besoin de recourir à la contraception, soit parce qu’ils cherchent à avoir un enfant ou en attendent un, soit parce qu’ils se savent stériles. Toutefois en 2011, 143 millions de femmes, dont la majorité vivent dans des pays en développement, n’utilisent pas de moyens de contraception alors qu’elles ne veulent plus avoir d’enfants ou souhaiteraient espacer les naissances.

La stérilisation féminine et le stérilet restent les méthodes les courantes

Plus de 90 % des couples qui limitent les naissances emploient des moyens de contraception modernes. Les autres utilisent des méthodes traditionnelles, comme le retrait ou la méthode du calendrier.
La stérilisation féminine est la méthode contraceptive la plus utilisée dans le monde (près de 30 %) devant le stérilet, la pilule et le préservatif. La stérilisation masculine, ou vasectomie, est beaucoup plus rare (moins de 4 % ).

Lire la suite

Content | Menu | Access panel